Restauration

Vous êtes ici: Accueil > Services > Restauration

« Manger à Changsha » - Visiter Changsha avec ce classement de plats

Publié le:2019-06-26 Vues:

La première Exposition économique et commerciale sino-africain est impétueusement engagée. Comme l’on ne goûte pas le canard laqué de Pékin lors de la visite à Beijing et l’on ne déguste pas la fondue du Sichuan à Chengdu, il a beau visiter Changsha sans savourer le Toufu puant. Donc, les recommandations suivantes présentent les gourmandises requises de Changsha pour les amis et amies africains faisant un long voyage, et les participants domestiques et étrangers.

Les plats que vous ne devriez pas manquer dans les rues et les ruelles de Changsha


Toutes les photos sont issues de l’Internet, veuillez nous contacter pour en supprimer si nécessaire


1.  Tofu puant

« Il sent mauvais, mais délicieux à manger », selon le Président Mao Zedong, qui est d’origine du Hunan. Croustillant à l’extérieur et tendre à l’intérieur, pas gras, ce tofu frit est malodorant à sentir mais délicieux à manger. Avec du courage, il ne vous désespérera pas pourvu que vous l’essayiez.

臭1.jpg

2.  Écrevisse piquante

La couleur vive et la sauce piquante la rendent très populaire parmi les habitants de Changsha qui ont du goût fort.   Piquante à brûler la langue, de la tête jusqu’au bout des orteils, ce plat « hot » et irrésistible comme les femmes de Changsha gagne la faveur des habitants de Changsha. Contrairement aux Shanghaiens délicats qui mangent du crabe avec le cure-dent, les habitants de Changsha sont dégagés dans leurs manières en mangeant de l’écrevisse. Simple et direct, une odeur de la vie vulgaire.

虾.jpg

3.  Paludine

Le nom chinois de ce plat « Suoluo » serait lié au son quand on suce les paludines. Une personne habile tient une paludine et la suce facilement pour faire un son « suo », et puis il la mord et la mange avec de la sauce.


螺.jpg

4.  Pâte frite sucrée

La pâte frite sucrée est toujours un plat populaire et classique à Changsha. Faite principalement de farine et du sucre, elle demande une bonne manipulation du feu et du temps de cuisson, sinon la saveur changerait. La pâte d’or croustillante est sucrée, mais pas grasse, ce qui lui fait tentante.   Mais attention, c’est très chaud pour manger vite.

粑.jpg

5.  Galette au poireau

La galette au poireau est un plat traditionnel du Hunan, croustillant, tendre et avec de la saveur propre au poireau. LIANG Shiqiu, écrivain en renom, a dit qu’« elle sentait très bon et qu’on n’avait pas besoin de manger d’autres plats avec elle ! » Il sait bien l’essence de cette galette.

油.jpg

6.   Œuf de cent ans au piment grillé

Le traitement du piment constitue la particularité de ce plat : Le piment est grillé pour enlever sa peau et puis être mariné dans du vinaigre. Des œufs de cent ans mélangés avec le piment sont puis broyés ensemble. Sans aucun d’autre condiment, ce plat est alors prêt à goûter.

皮.jpg