Actualités

Vous êtes ici: Accueil > Centre des Médias > Actualités

Le séminaire de la zone de coopération économique et commerciale sino-africaine discute sur la création de la nouvelle plateforme de la coopération de production sino-africaine

Publié le:2019-12-03 Vues:

Source : CCCME   Heure : 00:00:00 le 1er juillet 2019

Le séminaire de la zone de coopération économique et commerciale sino-africaine a été tenu à Changsha Hunan

 

Le 27 juin 2019, Le séminaire de la zone de coopération économique et commerciale sino-africaine a été tenu à Changsha Hunan avec grand succès. Le présent séminaire est organisé par le Ministère du Commerce de la République populaire de Chine et le Gouvernement populaire de la province de Hunan, est entrepris par l'Association import-export des produits électromécanique de Chine, le Fond de développement sino-africain et le Département du commerce de la province de Hunan, qui est une activité du commerce importante de la première Expo économique et commerciale sino-africain.

 

Le séminaire porte le thème de « coopérer ensemble, afin d'établir nouveau mode de développement de la zone de coopération économique et commerciale sino-africaine ». Plus de 600 participants ,y compris M. QIAN Keming, Ministre adjoint du Ministère du Commerce, Mme WU Guiying, Gouverneur adjoint du gouvernement populaire de la province de Hunan, M.Olavo CORREIA, Vice premier ministre de la République du Cap vert, et plus de 40 fonctionnaires ministériels, ambassadeurs, représentants des organisations internationnales provenant de 23 pays africains, Plus de 200 représentants d'entreprises centrales, d'entreprises locales, d'institutions financières et d'instituts de recherche de divers domaines intéressés par la coopération sino-africaine, et 15 représentants de zones de coopération non économiques ont assisté à présent séminaire. M.ZHANG Yujing, Président de l'Association a présidé l'ouverture et la partie de discours des invités, M.SHI Yonghong, Vice-Président de l'Association a présidé l'introduction des cas succès, la cérémonie de la signature des projets et a fait le discours du résumé.

 

 

 

M.QIAN Keming, Ministre adjoint du Ministère du Commerce fait son discours

 

M.QIAN Keming, Ministre adjoint du Ministère du Commerce fait le discours d'ouverture, M.Olavo CORREIA, Vice premier ministre de la République du Cap vert, Mme WU Guiying, Gouverneur adjoint du gouvernement populaire de la province de Hunan, Mme Fetlework Gebregziabher, Ministre du Commerce et de l'Industrie de l'Ethiopie font les discours, les gestionnaires de la zone de coopération, les experts d'aménagement, les responsables des établissements de financement et de investissement ont présenté le résumé du modèle,  l'introduction des exemples, la démonstration des 12 zones de coopération en Afrique, M.QIAN Keming et des invités sont assisté à l'exposition. Ce séminaire a atteint les objectifs dans les domaines suivants :

 

I. Positionnement stratégique : la zone de coopération économique et commerciale constitue un soutien important pour la coopération d'investissement et de production sino-africaine.

 

M.QIAN Keming, Ministre adjoint du Ministère du Commerce déclare que les 25 zones de coopération en Afrique enregistré au Ministère du Commerce de la République populaire de Chine a attiré plus de 430 entreprises, a embauché 40 milles employés locaux, l'investissement cumulé atteint 6,6 milliards USD, les impôts cumulés atteint presque 1 milliard USD, un certain nombre de groupements industriels tels que la fabrication d'équipements, les textiles industriels légers, les appareils ménagers et le traitement en profondeur des ressources ont été formés, ce qui a considérablement amélioré le niveau d'industrialisation locale, le soutien industriel et la capacité de rentabilité par l'exportation. Les entreprises y installée ont non seulement comblé les lacunes de l'industrie locale, mais sont également devenues des entreprises leader, générant d'énormes avantages économiques et sociaux. Ces entreprises ont amélioré le niveau technique des industries connexes et favorisé le développement de l'économie industrielle du pays hôte.

 

 

 

Mme Fetlework Gebregziabher, Ministre du Commerce et de l'Industrie de l'Ethiopie fait son discours

 

Ministre du Commerce et de l'Industrie de l'Ethiopie indique que, le montant de l'investissement en Ethiopie augmente de 600 millions USD en 2011 à 4 milliards USD en 2017, plupart de l'investissement direct étranger est circulé dans la zone de l'industrie éthiopienne, dans le but d'exporter des produits assemblés à forte intensité de main-d'œuvre en Ethiopie à l'Europe et aux marchés des pays développés. Beaucoup d'entreprises chinoises sont installé dans le parc de l'industrie en Ethiopie et ont investi dans des domaines prioritaires de développement, tels que le vêtement, les chaussures, l'assemblage des engins et des véhicules, l'électronique et l'industrie pharmaceutique. Il y avait une croissance importante dans le domaine de vêtement et électromécanique durant les derniers 3 ans passés dans le parc, grâce à l'investissement des entreprises chinoises, l'Ethiopie a déjà réalisé l'exportation des smartphones aux pays africains et aux pays du Moyen-Orient.

 

II. Communication politique : former un consensus sur les mesures politiques visant à soutenir le développement de la zone de coopération.

 

M.QIAN Keming, Ministre adjoint du Ministère du Commerce déclare que la construction des zones de coopération économique et commerciale de haut niveau, est des travaux complexe compose des réglementations, des politiques, de la coordination et de la construction d'infrastructures, du commerce, de la logistique, de la connectivité, de la coopération industrielle, des flux de capitaux, de la formation. Il est nécessaire d'approfondir la stratégie d'accostage entre la Chine et l'Afrique, de combiner le niveau de développement économique en Afrique, le potentiel du marché, l'avantage de la localisation et les besoins du développement, de convenir conjointement du plan de développement de la zone de coopération économique et commerciale, d'améliorer le mécanisme de coopération, de coordonner la politique de coopération et de résoudre immédiatement des problèmes majeurs durant la construction de la zone de coopération économique et commerciale. La Chine souhaite associer ses propres industries avantageuses aux besoins de développement de l'Afrique, approfondir la coopération industrielle, partager des technologies pratiques avancées sans réservation et soutenir la construction de logiciels et de matériels tels que les infrastructures et la formation de personnel dans les zones de coopération économique et commerciale sino-africaine. La Chine espère que les pays africains fourniront davantage d'aide et de commodité en matière de fiscalité et de l'imposition, de gestion des changes, d'installations auxiliaires, de dédouanement de la logistique, d'échanges de personnel et de garanties de sécurité, contribueront à accélérer le développement des zones de coopération économique et commerciale et créeront de nouveaux pôles de croissance pour le développement économique du pays.

 

 

 

Vice premier ministre de la République du Cap vert fait son discours

 

Vice premier ministre de la République du Cap vert déclare que dans le but de construire ensemble la zone économique marine de Saint-Vincent au Cap-Vert, le gouvernement capverdien communiquera activement avec le gouvernement chinois, et les deux parties ont achevé une étude de faisabilité qui dynamisera la coopération entre les deux pays. Le secrétaire d'État au ministère de l'Agriculture et des Forêts de l'Angola déclare que l'Angola se félicite de la construction de zones de coopération économique et commerciale avec la Chine, les deux parties peuvent coopérer dans les domaines de l'agriculture et de la foresterie, L'Angola a présenté une nouvelle version de la loi sur l'investissement afin de créer un environnement propice aux investissements. Le directeur du Bureau des investissements du Bénin a souligné que le gouvernement béninois avait invité des experts chinois à élaborer leurs propres plans de réforme et négociait avec les investisseurs chinois en vue de la signature de l'accord d'investissement et de construction du parc de l'industrie. Le Bénin a révisé les lois et règlements concernant la construction du parc de l'industrie, tels que la loi sur les sociétés, la loi sur l'investissement et le système d'imposition, et a fourni une protection juridique à la construction du parc et aux investissements des entrepreneurs.

 

III. Résumé du mode de fonctionnement : Comment transformer l'expérience réussie des parcs chinois en un nouveau modèle de développement des zones de coopération sino-africaine.

 

Après l'analyse les caractéristiques, les étapes de développement, les forces motrices, les lois de développement et les spécificités des 19 nouveaux quartiers des villes en Chine, 219 zones de l'industrie, des zones de libre-échange, des zones sous douane et des zones de coopération économique frontalière, les experts du Bureau de planification N°2 de la Banque nationale de développement de Chine souligne que les parcs industriels de la Chine ont joué un rôle important dans le développement, la réforme et l'ouverture économiques et sociaux de la Chine. Les représentants africains à la réunion ont déclaré dans leurs discours que l'expérience réussie des parcs de la construction et du développement en Chine offre une voie réaliste pour l'industrialisation et le développement économique des pays africains.

 

IV. L'analyse des cas : Résumé des expériences réussites, des risques et des défis de la construction de la zone de coopération en Afrique

 

 

 

M.SHI Jiyang, Président du Fond de développement Chine Afrique fait son discours

 

M.SHI Jiyang, Président du Fond de développement Chine Afrique indique qu'à partir de l'année 2000, L'ensemble de l'économie de l'Afrique a maintenu une croissance rapide, et le taux de croissance économique moyen a dépassé le taux de croissance moyen mondial. Dans le même temps, la construction des parcs en Afrique est limitée par des facteurs tels que l'environnement d'investissement, le soutien du gouvernement hôte et le manque de capacités de développement. Il suggère que les investisseurs du développement de la zone doivent bien orienter le positionnement du marché, planifier scientifiquement, s'adapter aux conditions locales, emprunter des expériences, participer activement et se compléter mutuellement.

 

 

 

Dialogue de construction et de développement de la zone de coopération économique et commerciale sino-africaine

 

M.LIAO Zibin, Directeur général de la zone de coopération économique et commerciale à Zambie, M.CHI Changgui, Directeur général de la zone de libre-échange Leki à Nigéria, M.CHEN Jinchuan, Directeur général de Sichuan Youhao Hengyuan développement agricole Co., Ltd., M.LI Yubin, Directeur général adjoint de China Merchants Port Group ont partagé leurs expériences, modes et dispositions concrètes dans le développement de la zone de coopération.

 

 

 

M.WEN Gang, Vice-président de China Communications Construction Group fait son discours

 

M.WEN Gang, Vice-président de China Communications Construction Group, M.CHEN Shiping, Directeur général de Groupe international des chemins de fer chinois déclare que l'investissement et la construction de zones de coopération économique et commerciale sino-africaine constituent un axe de développement important pour l'avenir de la société.

 

V. Exposition et négociation : Promouvoir de manière pragmatique la coopération et l'investissement entre les entreprises chinoises et les parcs de l'industrie en Afrique.

 

 

 

M.QIAN Keming, Ministre adjoint du Ministère du Commerce et les autres invités visitent la salle de négociation et d'exposition de la zone de coopération économique et commerciale sino-africaine

 

Le séminaire a invité 12 zones de coopération économique et commerciale représentatives : L'organisateur a soigneusement défini le contenu et les effets d'affichage, Les zones participants ont activement fourni du matériel. Les caractéristiques industrielles, les avantages géographiques, les politiques préférentielles et les progrès de la construction sont montrés aux médias, entreprises, et les gouvernements participants afin de guider les investisseurs en Afrique. M.QIAN Keming, Ministre adjoint du Ministère du Commerce et les autres invités visitent la salle d'exposition, près de 200 entreprises participantes et les parcs de l'industrie ont mené des négociations fructueuses.

 

VI. Signature du projet : souligner les réalisations de la capacité de production sino-africaine, de coopération d'investissement et de construction de parcs de l'industrie.

 

 

 

Cérémonie de signature du parc de coopération Chine-Afrique, projet de coopération d'investissement et de renforcement des capacités

 

Lors de la signature du présent séminaire, les parties chinoise et africaine ont signé 15 accords de coopération prévoyant des investissements dans des zones de coopération agricole, de l'automobile, du médical, du textile, de la machinerie agricole, des mines, du commerce électronique transfrontalier et d'autres investissements, portant un montant de 277 millions USD. Ces accords promouvront la coopération de l'investissement et de production de la Chine en Afrique,  encourageront la modernisation des zones de coopération économique et commerciale sino-africaines.