Médias

Vous êtes ici: Accueil > Centre des Médias > Médias

La Première Exposition économique et commerciale Chine-Afriques’est ouverte, les entreprises centrales sont devenues la force principale dans la promotion d’une coopération économique et commerciale pragmatique entre la Chine et l’Afrique

Publié le:2019-12-04 Vues:

Source : service de nouvelles de la SASAC       Publié: le 28 juin 2019

Le 27 juin a témoigné de l'inauguration de la Première Exposition économique et commerciale Chine-Afrique, dont le thème porte sur « coopération et gagnant-gagnant, promotion pragmatique des relations économiques et commerciales sino-africaines » et l'accent est mis sur des domaines clés comme la promotion du commerce, la promotion des investissements, la technologie agricole, l'énergie et l'électricité, le parc coopératif, l'infrastructure et la coopération en financement.

La Première Exposition économique et commerciale Chine-Afriquea suscité la participation de 12 entreprises centrales dont State Grid, China Telecom, SINOMACH, China General Technology, China State Construction, China Merchants Group, China National Building Materials Group, China Nonferrous Metal Mining, China Railway Rolling Stock Corporation (CRRC), China Railway Group (CREC), China Railway Construction Corporation (CRCC) et China Communications Construction (CCCC).

Les entreprises centrales placées sous la supervision de la State-owned Assets Supervision and Administration Commission (la SASAC) constituent l'acteur principal dans la construction conjointe dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route », la mise en œuvre des « huit initiatives majeures » et la promotion d'une coopération économique et commerciale pragmatique entre la Chine et l'Afrique. A ce jour, 47 entreprises centrales ont participé à plus de 1 800 projets de coopération dans 51 pays africains et ont entrepris un nombre considérable de grands projets de démonstration, qui reflètent un effet d'exemplarité et jouent un rôle de premier plan, dans des domaines comme la construction d'infrastructures, le développement des ressources énergétiques et la coopération internationale en matière de capacité de production, apporté des contributions positives au développement économique, à l'amélioration des moyens d'existence du peuple et à l'accélération de l'industrialisation de l'Afrique, notamment à la mise en œuvre de l'Agenda 2063 de l'Union africaine et des objectifs de développement durable à l'horizon 2030 de l'ONU.

Il faut toujours respecter le rôle de premier rang de l'innovation.

Faisant grand cas de l'utilisation de nouvelles technologies, de nouveaux formats de business et de nouveaux modèles, les entreprises centrales aident l'Afrique à saisir l'occasion du nouveau cycle de révolution technologique et de transformation industrielle et à profiter des dividendes apportés par l'évolution technologique.

China Telecom participe activement à la construction d'autoroutes informatiques africaines, entreprend les projets de réseau fédérateur à câbles optiques, d'école intelligente, d'hôpital et de commissariats de police etc. dans de nombreux pays africains, de manière à ce que les fruits du développement scientifique et technologique moderne soient à la portée du peuple africain.

31.jpg

Travaux terrestres du réseau fédérateur à câbles optiques en Tanzanie

32.jpg

Projet d'intelligence

China National Building Materials Group (CNBM) a créé des laboratoires de coopération respectivement avec l'Egypte et l'Ethiopie dans le but de rechercher et de développer la technologie de nouveaux matériaux comme la fibre de verre de haute performance. Les résultats non seulement animeront le développement local, mais également rayonneront t sur l'ensemble du continent africain.

33.jpg

Base de production de fibre de verre avec une production annuelle de  200 000 tonnes en Egypte de Titan Store Group

34.jpg

6 lignes de production de ciment avec une production quotidienne 6000 tonnes du gouvernement égyptien

35.jpg

Entrepôt outre-mer de China National Building Materials Group Corporation (CNBM) en Tanzanie

Il faut toujours considérer le développement comme priorité.

Les entreprises centrales ont tiré parti de l'expérience et des avantages qu'elles avaient accumulés dans le domaine des infrastructures, participé de leur propre initiative à la construction de grands projets et exercé une gestion opérationnelle de haut niveau, accélérant le processus d'interconnexion,  d'industrialisation et d'urbanisation à l'échelle locale.

La ligne Addis Abeba à Djibouti construite conjointement par CREC et CRCC est devenue une nouvelle artère reliant la crête africaine et le golfe d'Aden. Les ponts, autoroutes, aéroports construits par ces deux entreprises ont également donné l'impulsion au développement économique local.

36.jpg

Ligne de Addis Abeba à Djibouti

Depuis les années 70, CREC participe à la construction d'infrastructures, accélère les investissements dans les projets en Afrique, assume ses responsabilités sociales, se livre à des projets liés aux moyens de subsistance de base, organise des formations pour le personnel africain afin de contribuer à la création d'une communauté de destin Chine-Afrique.

37.jpg

Route N1 du Ghana construite par CREC

38.jpg

Le pont Mohammed VI construit par China Railway Engineering Corporation

39.jpg

Hôpital pour enfants au Sénégal construit par CREC

D'une longueur totale de 186,5 km et d'une vitesse conçue de 150 km/h, la section Abuja-Kaduna du projet de modernisation du chemin de fer du Nigeria construite et exploitée par CRCC est le premier chemin de fer moderne conforme aux normes chinoises mis en opération à titre officiel à l'étranger.

3.10.jpg

Chemin de fer Abuja-Kaduna

3.11.jpg

Le chemin de fer de Benguela, qui s'étend sur distance totale de 1 344 kilomètres et parcourt tout l'Angola de manière transversale, a été construit par CRCC en mode EPC. Il s'agit du plus long chemin de fer construit en une seule fois à l'étranger par les entreprises chinoises de ce siècle.

En adoptant un nouveau modèle intégrant la construction et l'exploitation, le chemin de fer Mombasa–Nairobi au Kenya construit par CCCC est rapidement devenu une composante importante du réseau de chemin de fer de l'Afrique de l'Est et a gagné la belle réputation « chemin de fer du siècle » auprès du peuple kenyan.

3.12.jpg

Chemin de fer Mombasa–Nairobi au Kenya

CCCC a également construit un grand nombre de projets de route, de pont, de port, de chemin de fer, d'aéroport et de construction de logements en Afrique.

3.13.jpg

Autoroute Addis Abeba-Adama en Ethiopie

3.14.jpg

Approche sud de la tour sud du pont Maputo-Catembe  au Mozambique

3.15.jpg

Port de l'Amitié de Nouakchott en Mauritanie

Le projet de transmission sur le réseau principal national 500 kV EETC entrepris par State Grid en Égypte  transformera complètement  les vieilles installations de transmission, améliorera considérablement la capacité de transmission ainsi que le niveau de sécurité du réseau et promouvra largement le développement économique local.

3.16.jpg

Ligne de transmission 500 kV EETC en Egypte

3.17.jpg

Projet de transmission et de transformation GDHA500 kV en Ethiopie – le plus grand projet de transmission et de transformation en Afrique de l'Est en termes de distance de la ligne, de niveau de tension et de capacité de transport

3.18.jpg

Projet de transmission à courant continu ± 500 kV Ethiopie-Kenya – le premier projet de transmission à courant continu d'interconnexion multinationale de l'Afrique de l'Est

Il faut toujours s'appuyer sur les responsabilités.

Les entreprises centrales soulignent la combinaison de la droiture et des intérêts, privilégient toujours la première, opèrent en toute bonne foi et conformément à la loi, adhèrent au développement local, font grand cas de la protection de l'environnement, participent activement à la cause du bien-être public, jouent un rôle actif dans l'amélioration des moyens de subsistance de la population locale, la promotion du développement coordonné et celle des échanges culturels.

Le projet de valorisation énergétique des déchets Reppie en Ethiopie entrepris par SINOMACH est un projet de moyens de subsistance répondant aux besoins fondamentaux de la population locale et correspondant au concept du développement vert.

3.19.jpg

Première centrale de valorisation énergétique des déchets en Afrique - Projet de valorisation énergétique des déchets Reppie en Ethiopie

3.20.jpg

Après son achèvement, la centrale à cycle combiné de Soyo en Angola, la plus grande centrale d'unité de turbine à gaz en Afrique entreprise par SINOMACH, deviendra l'une des principales centrales du système électrique angolais et pourra alimenter 7 millions de foyers.

En construisant la Route Akesaduo – Bohicon au Bénin, China General Technology Group a également construit des installations de moyens d'existence du people le long de la route comme école et libraire pour jeunes.

3.21.jpg

Route Akesaduo – Bohicon au Bénin

3.22.jpg

Ecole d'amitié sino-béninoise

3.23.jpg

En tant qu'un projet typique d'énergie propre, le projet photovoltaïque en Algérie entrepris par China General Technology Group non seulement fournit de l'énergie propre et verte pour la production et la vie locales, mais également réduit les émissions de dioxyde de carbone de la centrale diesel environnante de 34491,7 tonnes. De plus, sa construction a généré peu de polluants atmosphériques, d'eau, de déchets fixes et de bruit, protégeant et améliorant l'environnement écologique local.

Dans le processus de construction de la grande mosquée d'Alger, CSCEC a coopéré activement avec une centaine de fournisseurs locaux pour partager les dividendes du développement avec eux tout en garantissant la haute qualité du projet.

3.24.jpg

Grande mosquée d'Alger

3.25.jpg

Le projet de construction du quartier central des affaires de la nouvelle capitale administrative (CBD Phase I) en Egypte pris en charge par CSCEC se situe dans la zone centrale de la première phase de la nouvelle capitale, s'étend sur une superficie totale d'environ 505 000 mètres carrés, se compose de 20 mono-immeubles de grande hauteur et de projets municipaux connexes, totalisant une zone de construction  d'environ 1,7 million de mètres carrés.


3.26.gif

La Route nationale 1 au Congo (Brazzaville) est le plus grand projet de coopération entre la Chine et le Congo (Brazzaville) et la meilleure route en Congo (Brazzaville) en matière de classe et d'expérience de conduite. Cette autoroute d'une distance totale de 536 km a été construite et explorée par le personnel de CSCEC pendant 8 malgré des conditions pénibles comme la forêt vierge.

Il faut toujours rechercher l'intégration.

Les entreprises centrales créent une communauté d'intérêts mutuellement bénéficiaires par divers formes dont la coopération stratégique, de projets, de coentreprises et de chaînes industrielles.

La zone de libre-échange internationale à Djibouti de China Merchants Group et la zone de coopération économique et commerciale Zambie-Chine de China Nonferrous Metal Mining Group ont bien ciblé les obstacles du développement local, introduit activement des industries conformes aux avantages comparatifs locaux, accéléré le processus d'industrialisation local afin de réaliser un développement commun avec le gouvernement, les entreprises et les communautés locaux.

3.27.jpg

China Merchants Group a pleinement mis en jeu les avantages géographiques de Djibouti et copié le modèle de développement intégré de Shekou « port en avant – parc au milieu – ville en arrière ».

3.28.jpg

Zone de coopération économique et commerciale Zambie-Chine : la première zone de coopération étrangère mise en place par la Chine en Afrique, la première zone économique multifonctionnelle de la Zambie, la plus grande base industrielle de métaux non ferreux appartenant à la Chine à l'étranger.

3.29.jpg

Mine de cuivre Chambishi en Zambie: la première mine de métaux non ferreux construite et investie par la Chine à l'étranger.

Le projet de locomotives en Afrique du Sud de CRRC a non seulement contribué à la fiscalité, absorbé des emplois et formé des talents mais également réalisé le développement intégré et l'épanouissement commun des petites et moyennes entreprises situées en amont et en avant de la chaîne industrielle locale.

3.30.jpg

Cérémonie d'inauguration et de livraison de locatives électriques

3.31.jpg

Formation du personnel du chemin de fer Mombasa–Nairobi au Kenya

3.32.jpg

Livraison de locomotives moteurs à combustion interne au Soudan

L'innovation, le développement, la responsabilité et l'intégration représentent non seulement la transmission de la longue histoire de la coopération économique et commerciale sino-africaine, mais également une perspective vers l'avenir prometteur. La SASAC et les entreprises centrales continueront à s'installer en Afrique, à s'enraciner en Afrique, à contribuer à l'Afrique, à pousser la coopération économique et commerciale sino-africaine à aller plus loin de manière stable, à apporter de nouvelles contributions à la construction d'une communauté de destin plus étroite sino-africaine. (Source du contenu: Bureau international de la SASAC, State Grid, China Telecom, SINOMACH, China General Technology Group, China State Construction, China Merchants Group, China National Building Materials Group, China Nonferrous Metal Mining, China Railway Rolling Stock Corporation (CRRC), China Railway Group (CREC), China Railway Construction Corporation (CRCC) et China Communications Construction (CCCC))