Actualités

Vous êtes ici: Accueil > Centre des Médias > Actualités

L’Algérie publiera de nouvelles règles pour l’industrie de l’assemblage des voitures

Publié le:2020-03-19 Vues:

L'Agence de presse officielle algérienne Algérie Presse Service a publié le 16 février un reportage intitulé Montage automobile: le nouveau cahier des charges promulgué dans 2 mois, le texte intégral est le suivant :

 

Le ministre de l'Industrie et des Mines, Ferhat Aït Ali Braham, a annoncé à Alger le dimanche la publication de nouvelles règles pour l’industrie de l’assemblage automobile dans deux mois.

 

Dans des déclarations à la presse de l’ouverture de la rencontre gouvernement-walis, le ministre a souligné que le nouveau cahier des charges consacrera une nouvelle vision basée sur l'intégration progressive des composants produits localement, et l'adaptation aux développements que connaît le marché automobile à l'échelle internationale.

 

On ne peut considérer les opérateurs activant actuellement dans le domaine du montage comme étant des industriels, vu le faible niveau d'intégration nationale, a-t-il soutenu, appelant ces derniers à d'adhérer à cette nouvelle démarche.

 

Il a affirmé, dans ce cadre, que cette démarche permettra d'épargner des milliards en devise qui pourraient être exploités dans de réels projets industriels créateurs d'emploi.

 

Les travaux de la réunion gouvernement-walis, placée sous le thème « Pour une Algérie nouvelle », ont débuté dimanche à Alger, sous la présidence du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

 

Les participants aux travaux de la rencontre gouvernement-walis débattront de plusieurs thèmes portant notamment sur « l'amélioration continue du cadre de vie citoyen à travers une démarche de planification des systèmes de développement local », « la gestion rationnelle du foncier économique », « la mise en place d'une gouvernance urbaine axée sur la gestion moderne des nouvelles villes », « la gestion de la problématique routière dans le cadre d'une stratégie multisectorielle intégrée », et la « digitalisation des services publics locaux ».

 

Source : Reportage du Bureau du Conseiller économique et commercial de l’Ambassade de la Chine en Algérie